lundi 12 juin 2017

“Congo, une histoire” – David Van Reybrouck


J’avais eu l’occasion de rapidement parcourir ce livre à sa sortie en français en 2012 (la version originale en néerlandais est parue en 2010).
Je viens de le relire plus à l’aise et je suis retombé sous le charme de  l’érudition de cet ouvrage remarquablement documenté.  Van Reybrouck n’est ni un donneur de leçons ni un rêveur nostalgique du Congé ‘de papa’.  Il expose les faits avec l’objectivité de l’historien, donne la parole à des acteurs-clés et retrace l’histoire du Congo depuis le début du 19ème jusqu’à nos jours. L’auteur évoque bien sûr des étapes connues (le rôle de Léopold II, la décolonisation, les ‘règnes’ de Mobutu et de Kabila) mais aussi des épisodes moins connus que la ténacité et les recherches de cet historien-journaliste ont permis de révéler au grand jour.
Le 700 pages de ce récit historique se lisent presque comme un roman. Pas de manichéisme anti-Blanc ou pro-Noir ici mais, au contraire, un récit objectif et captivant qui tient le lecteur en haleine de bout en bout. Plutôt que de se perdre en commentaires lénifiants sur le bien fondé ou les errements de la colonisation, Van Reybrouck laisse le lecteur se forger sa propre opinion sur base de faits incontestables. 
En fin d’ouvrage, Van Reybrouck nous révèle que depuis que les Belges, et plus globalement les Européens, ont déserté l’Afrique, c’est la Chine qui a placé ses pions et tire désormais profit des immenses ressources dont recelle toujours notre ancienne colonie. 

andre.michotte@skynet.be  -   12 juin 2017     
 


Aucun commentaire: