mardi 15 novembre 2016

La bibliothèque un vrai lieu de vie en République tchèque

 

En République tchèque, de nombreuses bibliothèques ouvrent largement leurs portes aux évènements de la vie quotidienne : bals, fêtes d'anniversaire, mariages...
La bibliothèque de Liberec a ainsi organisé pour la 4e fois son bal annuel dans ses locaux, en janvier 2015. Le bal comprenait une partie spectacle avec concert de musique classique, danse du ventre et French cancan et une partie bal, le tout accompagné d'une dégustation de vins.

La bibliothèque de Česke Budějovice a accueille régulièrement, dans l'espace jeunesse, la fête d'anniversaire d'une de ses jeunes lectrices assidues.

Plusieurs bibliothèques proposent aux usagers d'organiser leur mariage (cérémonie et fête) dans les locaux de la bibliothèque : c'est par exemple le cas de la bibliothèque municipale de Louny, de la bibliothèque scientifique et régionale de Hradec Králové, mais aussi de la bibliothèque nationale de technologie (bibliothèque universitaire de Prague)...
 
Le complexe de la Bibliothèque nationale, le Clementinum, propose d'accompagner les amoureux tout au long de leur romance avec la visite privée de la bibliothèque, la demande en mariage (champagne inclus) dans la Tour d'Astronomie, et enfin le mariage. La cérémonie se déroule alors dans la chapelle Mirror et il est recommandé de faire des photos dans la bibliothèque baroque et la Tour d'Astronomie.
 
Alors certes, la bibliothèque Brand Whitlock n'est pas celle du Clementinium, mais si certains sont intéressés par un mariage gothique dans nos réserves...
 

Bibliothèque baroque du Clementinum à Prague, bibliothèque nationale tchèque / CC BY 2.0 BrunoDelzant
 
 
Sources :
Amandine Jacquet

jeudi 10 novembre 2016




Attention...la bibliothèque
sera fermée
 le 11 et le 13 novembre 2016

mercredi 9 novembre 2016

Tout savoir sur le quinoa



Le quinoa a le vent en poupe. Et en effet il a tout pour plaire !

Cette plante traditionnelle est cultivée depuis plus de 5 000 ans sur les hauts plateaux d'Amérique du sud. Comme le haricot, la pomme de terre, le maïs, le quinoa était à la base de l'alimentation des civilisations précolombiennes, mais, contrairement à ces dernières, il n'a pas retenu l'attention des conquérants espagnols à cause de la teneur en saponine de l'enveloppe de ses graines non écorcées, et du fait que la farine qui en est tirée n'est pas panifiable.

Description de cette image, également commentée ci-après


Contrairement au riz et au blé, le quinoa n’est pas une graminée. Il est plutôt considéré comme une « pseudo-céréale » comme le sarrasin. Botaniquement parlant, il est le fruit d’une plante de la même famille que les épinards et les betteraves.
Le quinoa gagne à être intégré davantage, car il contient une grande quantité de protéines de haute qualité, des acides gras polyinsaturés et de nombreux micronutriments.
Dans un grain de quinoa, on trouve : du fer, du cuivre, du phosphore, du magnésium, du manganèse, du zinc et de la vitamine B2 et pas de...gluten!

Êtes-vous êtes conquis? Alors précipitez-vous sur le livre de Jean-Philippe Derenne : Tout savoir sur le quinoa.


Monsieur Derenne, professeur de médecine et cuisinier curieux et inventif nous explique tout sur cette graine miracle. Son histoire, ses bienfaits, comment la cuire, comment la conserver et surtout comment la cuisiner!
Car les recettes, Jean-Philippe Derenne les a prévues pour tous les goûts et toutes les occasions. Du parmentier de canard au quinoa, en passant par la crème de petits pois à l'estragon et quinoa et le clafoutis d'abricot et d'amande au quinoa. Des recettes carnées, vegan, sucrées, pour l'hiver et pour l'été.

De quoi vous rassasier et vous refaire une santé!








vendredi 4 novembre 2016


A l'orée du verger : l'homme aux arbres


Avec Tracy Chevalier, le lecteur sait d'avance qu'il va pouvoir échapper, le temps d'une histoire, à l'ordinaire de son quotidien, rompre avec ses mornes habitudes et se griser d'évasion et d'aventure lointaines sans nécessiter rien d'autre à ce moment-là.

Avec simplicité et sensibilité,  le dernier  roman de Tracy Chevalier accapare notre curiosité, apaise toute mauvaise humeur passagère, éloigne préoccupation ou lassitude, enthousiasme si vite, qu'il faut alors se garder de toute précipitation et le savourer lentement, autant que possible.

Quelle que soit la durée de lecture, le moment sera agréable, intensément romanesque et dépaysant, capable d'immerger celui qui lit au cœur d'un passé historique passionnant, expressif et pittoresque et de créer une proximité immédiate avec les personnages, un vif attachement. Un lien ardent libéré à regret lorsque le roman s'achève.

 


 

Avec une belle fluidité, une légèreté agréable, une diversité de tons,  l'histoire, polyphonique au départ, épistolaire çà-et-là, extrêmement limpide malgré une construction particulière, s'écoule avec une grâce naturelle, proche des paysages et des personnages qu'elle met en scène, authentique et éclatante. Pleine de charme.

"Le Black Swamp était une terre capricieuse : trop mouillée, ou trop sèche, trop pourrie, ou trop morte. Trop imprévisible pour garantir un rendement sûr".

En 1838, James et Sadie Goodenough s'installent dans l'Ohio, dans le Black Swamp et s'efforcent, malgré des terres hostiles et marécageuses, de cultiver des pommiers. Eprouvée par la fièvre des marais, un climat rude, la faim,  une mère alcoolique, la fratrie résiste, soudée jusqu'au départ brutal de Robert, l'un des fils.

"La Californie est l'endroit où vont les gens quand ils veulent repartir de zéro".

Quelques années plus tard, Robert, installé en Californie et animé par la même passion que son père pour les arbres, collecte des espèces dans l'Ouest américain destinées à l'exportation. Il se forme auprès d'un botaniste, mais sans jamais pouvoir oublier sa sœur Martha, restée dans l'Ohio.

"Tu peux choisir d'être différent de ton passé."

Un récit épique d'un pionnier, d'une émancipation, d'une passion pour la culture des pommiers et du commerce de pins millénaires, de voyages à travers les Etats-Unis et jusqu'en Europe, du développement des communautés religieuses, des chercheurs d'or… 

Toute l'ambiance de la conquête de l'Ouest et de l'installation des colons entre le Mississipi et l'océan pacifique, est décrite avec douceur et humanité, avec une grande poésie, même dans les moments violents et intégrée à des paysages fascinants.

Le ravissement  est agréable, le mystère et les lourds secrets que portent en eux les personnages accélèrent le rythme déjà soutenu, et la conviction que tout se terminera bien, malgré les tourments, les silences,  les hésitations ou les résignations intensifie le plaisir. 

 

A propos de Tracy Chevalier










 

Tracy Chevalier, née le 19 octobre 1962, est une écrivaine américaine.

En 1982, elle quitte les Etats-Unis pour s’installer à Londres, où elle vit toujours, avec son mari et son fils.

Spécialisée dans les romans historiques, elle connaît un immense succès avec son deuxième livre, La jeune fille à la perle, inspiré par le célèbre tableau de Vermeer.

Ses six autres ouvrages : Le récital des anges (2002), La Dame à la licorne (2003), La vierge en bleu (2004), L’innocence (2007), Prodigieuses créatures (2010), La dernière fugitive (2013) sont tous publiés à Quai Voltaire.


 

A l’orée du verger / Tracy Chevalier

Traduit de l’anglais par Anouk Neuhoff

Quai Voltaire, 2016