mercredi 18 mai 2016

La puissance de la joie

"Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce qu'on possède déjà."
St Augustin




C'est un livre indispensable. Indispensable parce qu'il nous parle d'un sujet essentiel : la joie.
Dans ce très beau texte, Frédéric Lenoir site Bergson, Spinoza, la philosophie taoïste et Nietzsche  ; mais il illustre toujours son propos d'une situation concrète qu'il a pu vivre ou remarquer et ceci en fait un texte très accessible qui nous donne des clefs pour inviter la joie dans notre quotidien.

Lisez plutôt:
"J'ai déjà évoqué la sagesse stoïcienne qui nous invite à ne pas lutter vainement contre les événements de la vie qui ne dépendent pas de nous. Ainsi, lorsque nous sommes confrontés à une difficulté que nous ne pouvons résoudre et que nous acceptons les choses comme elles sont, nous sommes en mesure de nous laisser gagner par la joie. Celle-ci est liée au progrès de la conscience, de l'effort qu'elle a fait pour surmonter une colère, une angoisse, une crispation, et à la victoire qu'elle a obtenue. J'ai pu mesurer cette sensation de façon très concrète il y a une dizaine d'années. Un jour où je devais courir de rendez-vous en réunions importantes, je l'avais prise (ma voiture), pensant ainsi gagner du temps. Mais j'étais en retard pour déjeuner avec mon éditrice allemande, et je m'inquiétais de lui faire d'emblée mauvaise impression. Dans ma précipitation, je me suis garé n'importe comment, et ce qui devait arriver arriva: quand je suis sorti du restaurant ma voiture avait disparu, embarquée par la fourrière. La colère m'a envahi. J'ai pensé à la contravention que j'allais devoir payer, au temps perdu pour récupérer mon véhicule, au rendez-vous décisif que j'allais rater. J'ai commencé à pester (...) J'ai levé les yeux, poussé un soupir.(...) Cette navrante histoire de fourrière allait-elle réussir à me pourrir la vie ? À ce moment précis, à l'instant même où je lâchais prise, une joie puissante m'est tombée dessus. Débordant de joie, je me suis mis à rire aux éclats, je riais de ma voiture à la fourrière. J'ai annulé tous mes rendez-vous et suis allé joyeusement la récupérer. Après cet incident, je l'ai vendue. (...) À partir du moment où l'on n'est plus dans l’obsession de tout maîtriser, nous nous plaçons dans une attitude d'ouverture du cœur dans une disponibilité d'esprit propice à la joie." 

Cependant, chers lecteurs, soyez prudents ! Ce livre est tellement puissant qu'il est possible qu'après sa lecture votre vie change. Ainsi si vous embrassez le gendarme qui vient de vous donner une contravention, que vous invitez au restaurant votre grincheuse belle-mère ou que vous payez vos impôts en chantonnant... vous êtes sans doute dans la puissance de la joie.

Joyeusement vôtre!



Aucun commentaire: