vendredi 21 août 2015

Am Stram Gram...

 
"Sam dort. Je pourrais le tuer là, maintenant. Son visage n'est pas tourné vers moi, ce ne serait pas difficile. Se réveillerait-il si je bougeais? Essaierait-il de m'arrêter? Ou serait-il simplement soulagé que ce cauchemar finisse?"

C'est ainsi que débute ce "jeu" pervers. Une jeune femme sale, amaigrie et choquée émerge de la forêt et raconte une histoire rocambolesque. Son petit ami et elle auraient été enlevés par une femme qui les aurait drogués alors qu'ils faisaient du stop. Elle les a alors séquestrés au fond d'une piscine vide au milieu de nul part. Avec eux, un pistolet contenant une seule balle et un GSM  qui leur délivre un unique et glaçant message : « Vous devez tuer pour vivre". Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale.


Un scénario bien difficile à avaler pour les flics de Southampton qui scrutent cette survivante avec suspicion. Aurait-elle tout inventé? Mais quelques semaines plus tard, l'horreur se répète et la police doit bien se rendre à l'évidence. Ils sont face à un tueur en série particulièrement sadique qui torture psychologiquement ses victimes en les mettant devant le choix le plus terrible qui soit : tuer ou être tué. Le commandant Helen Grace et son équipe de bras cassés ont du pain sur la planche...

Une narration simple mais au rythme effréné, et un découpage cinématographique très visuel pour ce premier roman de M.J. Arlidge qui est scénariste de séries télé depuis plus de 15 ans. 

Aucun commentaire: