jeudi 30 avril 2015

Notre vitrine !

 "Coffre-fort fragile et provocant, la vitrine appelle l'effraction... " Michel Tournier.

En section adultes, juste en face de la table des nouveautés, il y a notre vitrine ! Celle-ci nous permet de mettre en valeur le fonds de notre bibliothèque et de vous donner quelques suggestions de livres qui ne soient  pas forcément sortis récemment. Toutes les deux semaines, nous changeons de thème. Celui-ci peut être choisi en fonction de l'actualité, des diverses fêtes qui jalonnent nos saisons... ou selon l'inspiration de vos bibliothécaires ! N'hésitez donc pas à y jeter un petit coup d’œil, et si l'un d'entre eux vous fait envie, à nous le demander. En ce moment, comme la fête des mères approche à grands pas, le thème est celui de la mère.

Contes bébés

La bibliothèque organise une matinée de contes pour les tout-petits (de 6 mois à 4 ans). Elle se déroulera le dimanche 7 juin de 10h à 11h et se terminera par un petit brunch.


L’animation est gratuite mais sera limitée à 15 enfants. Donc, si vous êtes intéressés, réservez vite !


vendredi 24 avril 2015

une bibliothèque n'est pas un magasin et pourtant elle en possède un.

Saviez-vous que votre bibliothèque possède un magasin...
Mais ne venez pas un jour dans notre magasin en espérant pouvoir y acheter des livres parce que vous trouverez porte close ! Hé oui ! C'est un drôle de magasin que nous avons car il est toujours fermé au public.


Voici un magasin de bibliothèque, mais rassurez-vous le nôtre est quand même mieux rangé !



Mais alors qu'est-ce que ce magasin dans lequel on ne peut ni entrer ni acheter quoi que ce soit?
Hé, hé, c'est là une des pièces secrètes d'une bibliothèque. Un magasin, aussi appelé réserve, est un espace de conservation, fermé au public, où sont stockés les documents qui ne sont pas destinés à être consultés en libre accès, soit parce qu'ils sont anciens et/ou fragiles, soit parce qu'ils sont peu utilisés et occuperaient de la place inutilement dans les rayons directement accessibles au public.


Aussi, lorsque vous consultez  notre catalogue en ligne vous pouvez trouver cette information :


Vous savez sûrement que cela signifie que le livre que vous recherchez n'est pas accessible en rayon et qu'il faut en faire la demande au bibliothécaire qui ira vous le chercher en magasin.
Nos magasins sont riches de 22308 documents en section adulte et 9993 documents en section jeunesse ! Alors si vous ne trouvez pas un livre en rayon, n'hésitez pas à vérifier qu'il ne se trouve pas en magasin et à interroger un bibliothécaire !

CEPENDANT, ATTENTION !!!

À PARTIR DU 23/04/2015

LES LIVRES QUI SE TROUVENT DANS NOS MAGASINS NE SERONT PLUS ACCESSIBLES LE DIMANCHE ET LES JOURS DE SEMAINE À PARTIR DE 16H.
DÉS LORS, UN PETIT TEMPS D’ATTENTE POURRAIT VOUS ÊTRE DEMANDÉ POUR TOUS LES LIVRES QUI NE SONT PAS EN LIBRE ACCÈS.


 







mercredi 15 avril 2015

La bibliothérapie... ou quand les livres prennent soin de nous.

" La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire ". Victor Hugo

Une visite chez un médecin ou un psychiatre peut s’avérer être une opération coûteuse... Mais venir à la bibliothèque et emprunter un livre l' est beaucoup moins. Bien-sûr, l'un ne remplace pas l'autre, mais les livres peuvent se révéler être de puissants guérisseurs, des accompagnateurs de vie, et nous aider à surmonter bien des épreuves... D'ailleurs, au Royaume-Unis, la bibliothérapie est une pratique qui se répand. Bibliothérapie, vous ne connaissez pas ce nom d'oiseau ? Hé bien, comme il s'écrit, il se définit : La bibliothérapie est l'utilisation du livre comme outil de soin. Et pour tout dire, cette pratique n'est pas nouvelle, car déjà au temps de Platon ou d'Epicure, on pensait que philosopher permettait d'avoir une perception rationnelle du monde et des émotions et pouvait donc être un moyen de contrôler "  les mouvements de l'âme ". C'est sur ce raisonnement que se fonde la bibliothérapie.

Aujourd'hui, le médecin Pierre-André Bonnet identifie trois catégories de livres utilisés en bibliothérapie : 

  • Le répertoire classique, ( romans, poésies ), qui par son mécanisme d'identification, apporte un mieux-être au patient.
  • Les livres de psychologie, qui par leurs approches diverses, informent et aident le lecteur
  • Les help-self books qui propose des méthodologies précises pour soulager un mal-être.
Et, il ne s'agit pas d'une simple lubie ! Car, toujours selon Pierre-André Bonnet, des études ont démontré que les effets de la bibliothérapie étaient comparables à ceux d'une psychothérapie classique pour certaines pathologie comme les troubles anxieux, ou la dépression modérée. 

Bien qu'encore anecdotique dans nos contrées, certains thérapeutes commencent tout doucement à s'y intéresser !  En attendant nous avons tout ce qu'il vous faut à la bibliothèque !






lundi 13 avril 2015

Vivre vite

 
"Vivre vite, mourir jeune et faire un beau cadavre" 
Williard Motley, Knock on Any Door

C'est un sujet beau, sexy, emblème d'une vie brûlée par les deux bouts, emblème de la jeunesse et de plusieurs générations. Il est celui qui fait se pâmer les femmes et à qui les hommes tentent de ressembler....
James Dean est né le 8 février 1931, sa mère dit que c'était un bébé magnifique au teint clair, elle raconte que "Les gens qui l'ont vu dans ses tous premiers mois ont été frappés par sa beauté. Il souriait tout le temps et plongeait sur vous ses grands yeux interrogateurs." Enfin, ce n'est pas vraiment Mildred Wilson Dean, mère de James Dean qui raconte cela mais Philippe Besson qui, dans son dernier roman "Vivre vite" nous raconte l'histoire de la vie de James Dean en prenant tour à tour la voix de ceux qui l'ont entourés. Le récit commence par celle de sa mère, puis viens son père, sa professeur d'art dramatique, ses amis et petites amies et enfin James Dean.

Et c'est ce qui fait l'intérêt de ce dernier roman de Philippe Besson, car si tous le monde connait la vie de James Dean dans ses grandes lignes, peu savent ce que pensait de lui sa mère, sa première petite amie ou son producteur. Et Philippe Besson n'a pas fait les choses à la légère, puisque ce roman est si bien documenté qu'il aurait pu porter le nom de biographie.
Ce livre est composé comme un prisme, où chaque voix nous éclaire un peu plus sur le mystère d'une  vie, qui si elle ne dura que 24 ans aura eu l'éclat d'un diamant.
Enfin "Vivre vite" se lit vite, car cette fragmentation du roman en plusieurs petits récits nous propulse dans un rythme haletant de lecture.


vendredi 3 avril 2015

... Ecrivez-vous le français non sexiste ?



" Un homme sur deux est une femme." Proverbe féministe.



Il y a peu, certaines associations féministes françaises, (  L'égalité c'est pas sorcier , Le monde selon les femmes et Femmes solidaires ), ont lancé une pétition destinée à l'Académie française. L'intitulé ?  " Que les hommes et les femmes soient belles ! " Le but ? S'en prendre à cette règle grammaticale qui veut qu'au pluriel, ce soit toujours le masculin qui l'emporte. Les signataires revendiquent donc que lorsque les noms sont de genres différents, l'adjectif s'accorde avec le mot le plus proche. Il s'agit de la règle de proximité. Celle-ci était déjà d'application dans l'ancien français, ainsi qu'en grec ancien et en latin. Mais ce n'est pas tout. Car un peu partout sur la toile, nombreux sont celles et ceux, ( celleux, comme vous pourrez le découvrir à la fin de l'article ), qui n'ont pas attendu la permission de l'Académie française pour bousculer la belle langue de Simone de Beauvoir.

Guide du langage non sexiste

Pour que le féminin ne soit pas " caché " derrière le masculin (masculin désigné comme " neutre " dans l'usage traditionnel ), il existe plusieurs solutions :

  • l’emploi du point suspendu :  « musicien·ne·s », « motivé·e·s », et même l’article « un·e »...
    Le point suspendu est un caractère spécial qui s’obtient en maintenant la touche Alt du clavier enfoncée et puis en tapant le chiffre « 250 » sur le clavier numérique.
  •  l’emploi du trait d’union et de sa forte symbolique unioniste : « musicien-ne-s », « motivé-e-s », et même l’article « un-e »...
  •  l’emploi du E majuscule : « motivéEs »... Peut-être moins égalitaire, car la majuscule met davantage l’accent sur le féminin. C’est la méthode employée en allemand.
  •  la création de mots trans-genres : « Illes » ou « els » pour « Ils et elles », « celleux » ou « ceulles » pour « celles et ceux », « chanteureuses » ou « chanteuseurs » pour chanteurs et chanteuses.
  • la terminaison bi-genrée : « acteurs/trices » ou « acteurs-trices » ou « actrices·eurs » (pour cette dernière forme en mettant le féminin en premier).
  • l’emploi de terme épicène, c’est-à-dire neutre du point de vue du genre : parler de « personnes » plutôt que d’« individus » (ou d’« individu-e-s »). On notera que personne, bien que féminin, peut être employé pour des personnes masculines.
  • Pour désigner une personne au genre fluide ou intersexe, il existe : « elli » ou « yel » pour « ni il ni elle » mais une personne sans connotation de genre. 

Voilà ! Une autre façon de faire le ménage... dans la langue française !


jeudi 2 avril 2015

La Belgique : une terre, des hommes & des recettes



         


Même s'il reste capricieux, le soleil qui pointe nous donne envie de balades, de découvertes, d'exotisme...  Mais, parfois, il ne faut  pas aller bien loin pour trouver des merveilles !
C'est ce que nous propose René Sépul dans le livre "Une terre, des hommes & des recettes".

Grâce à ce livre, René Sépul nous fait rencontrer des chefs de la  Génération W, un « noyau culinaire » qui fourmille d'efforts et d'inventivité pour mettre à l'honneur le patrimoine gastronomique wallon, mais aussi des artisans wallons qui se battent et inventent au quotidien pour nous offrir le meilleur de la Wallonie.

Dans ce livre qui ressemble à une balade où René Sépul serait notre guide, vous aurez la chance de découvrir l'huilerie Alvenat à Hamois, qui propose une huile 100% naturelle, riche en vitamine E et oméga 3, le pain entièrement bio (et délicieux!) de Bruno Greindl à Havelange, des fromages wallons de caractère à la fromagerie du Gros Chêne à Méan, le champagne (l'unique et excellent champagne belge!) du vignoble des Agaises à Haulchin. 

Et ce n'est là qu'une mise en bouche car, en plus de nous faire découvrir les produits de ces artisans de talents, chaque rencontre est l'occasion de tester et proposer une recette créée par l'un des chefs de la Génération W. 
Ainsi le porc Colombus de Marcel Brion à Bouffioulx donnera une recette de "porc Colombus, pamplemousse, endives, choux de Bruxelles et jus de pomme tardive", tandis que que la bière de la brasserie Marsinne à Couthuin sera l'occasion de déguster "de jeunes légumes et asperges, mousseline à la bière Léopold 7"...

Un livre qui nous donne envie de croire que le bonheur, c'est certain, ne se trouve pas loin...






Au coeur de l'archéologie...


Résultat de recherche d'images pour "archéologie daech" "Ad accedendum ad caelum, terram fodere opportet : Il faut fouiller la terre pour accéder au ciel. " (citation latine)

Après s'en être pris au musée de Mossou en Irak et y avoir détruit des statues, des frises et d'autres objets pré-islamiques, les membres de l'Etat islamique Daech ont récidivé le jeudi 5 mars et s'en sont pris à la cité historique du Nimroud. Il s'agit là d'un véritable désastre car c'est tout un patrimoine que l'on détruit, et que les archéologues avaient fait ressurgir de la terre. Mais comment, d'ailleurs, ces trésors cachés ont-ils pu être exhumés et ramenés jusqu'à nous ? Voici un petit béaba de l'archéologie.

Qu'est-ce que l'archéologie ?

L'archéologie est une science qui étudie les restes matériels laissés par les civilisations anciennes. Le terme " archéologie " est formé sur une racine grecque signifiant l'étude des choses anciennes. Un site de fouilles archéologiques peut se trouver partout : en pleine ville, en rase campagne, ou même sous l'eau !

Il existe trois types de fouilles archéologiques :
  • L'archéologie préventive
L'archéologie préventive est un mode de recherche archéologique mis en oeuvre lorsque des travaux d'aménagement menacent de détruire des vestiges.
  • La fouille de sauvetage
Celle-ci a lieu lorsque des vestiges sont retrouvés par hasard. On organise alors une fouille programmée.
  • La fouille programmée
Il s'agit d'une fouille qui s'organise en dehors de toute situation d'urgence.
Vous souhaitez en savoir plus ?
Empruntez-nous " Archéologie ", véritable guide de nos origines ! :

Archéologie / sous la direction de Paul G. Bahn ; trad. par Marie-Lise Hieaux-Heitzman  ,  Paris : Delachaux et Niestlé , 2002