jeudi 26 février 2015

L'île du point Némo

  Blas de Roblès Jean-Marie
 
On est d'abord attiré comme un aimant par la couverture hypnotique, signature des fabuleuses édition Zulma, et puis le nom de l'auteur s'il n'est pas célèbre nous dit quelque chose... Un nom long, un peu compliqué Jean-Marie Blas de Roblès, si ce jour là notre mémoire est assez vaillante, on se souviendra qu'il a remporté en 2008 le pris Médicis et le grand prix Jean-Giono pour son roman" Là où les tigres sont chez eux".
 
Il ne nous reste plus qu'à nous emparer de cette somme de 457 pages, de l'ouvrir et de lire les premières lignes :"Le tigre à droite, désormais invisible, à gauche les hauteurs pelées des monts Gordiens ; entre les deux, la plaine ressemblait à un désert fourmillant de carabes à reflets d'or. C'était à Gaugamèles, moins de trois ans après la cent douzième Olympiade. Darius avait aligné quelque deux cent mille fantassins et trente mille cavaliers : Indiens auxiliaires, troupes de Bactriane conduites par leurs Satrapes respectifs, Scythes d'Asie..."
 
C'est d'abord la rencontre avec une langue exquise et mytérieuse qui nous emporte. Puis viens la découverte de l'intrigue  l'histoire de l'Ananké, un diamant de huit cents carats, volé dans le château écossais de Lady MacRae. C'est une folle équipée, Martial Cantere, richissime dandy opiomane, son vieil ami Holmes et la très astucieuse Miss Sherrington qui se lancent à sa recherche. L'aventure est jubilatoire puisqu'elle nous entraîne de Londres, à la Sibérie en passant par la Chine et l'Australie, pour finir sur un îlot inconnu du Pacifique qui réserve des surprises pour le moins inattendues...
 
Un roman sachant allié imagination, humour et intelligence qui vous emporte très, très loin...
 .

Aucun commentaire: