lundi 17 novembre 2014

L'histoire de la Belgique racontée par Cowboy Henk

" CowBoy Henk ce n'est pas toujours bien, mais quand c'est bien, c'est vraiment bien " ( Umberto Eco )

Prenez un peu de Hergé, un peu de Magritte, mélangez le tout avec le talent du dessinateur Herr Seele et de l'auteur Kamagurka, et vous obtiendrez Cowboy Henk, un héros belge dont la petite houpette n'est pas sans nous rappeler un certain Tintin. Laissons  Herr Seele nous parler un peu de ce personnage : " C'est un héros belge qui fume la pipe, au tabac de la Semois bien sûr ! Mais jamais la cigarette, parce que ça c'est un produit capitaliste ! Il est dadaïste au départ et puis il est devenu un peu plus surréaliste "... 

C'est donc une histoire de la Belgique bien particulière que notre héros " au corps de Rubens " va nous raconter ! Car selon lui,  celle-ci commence en pleine préhistoire, en l'an 375 271 avant J.-C.; en fait, le premier mardi de septembre exactement ! Des celtes jusqu'à l'expo 58, en passant par la bataille de Waterloo, toute notre histoire nous est racontée sur un ton très... heu... très belge quoi !

Une bande dessinée qui a reçu le prix du patrimoine au festival d'Angoulême, que nous vous conseillons vivement !

Histoire de la Belgique : pour tous / Herr Seele & Kamagurka ; racontée par Coboy Henk ; traduit du néerlandais (Belgique) par Daniel Cunin. - Anderlecht : FRMK, 2014.

vendredi 7 novembre 2014

Prix littéraires (suite)

Après le Goncourt et le Renaudot, d'autres prix viennent d'être décernés :

Le grand prix du roman de l'Académie française revient cette année à Adrien Bosc pour son premier roman "Constellation", une captivante enquête sur le crash légendaire où périt le célèbre boxeur et amant d'Edith Piaf, Marcel Cerdan.

constellation

Quant à Yanick Lahens, originaire d'Haïti, elle est récompensée par le célèbre Prix Femina pour son très beau "Bain de Lune", roman d'une violente beauté sur son pays, traversé par la destruction, l'opportunisme politique, les familles déchirées mais aussi les mots magiques des paysans qui se fient aux puissances souterraines. Le Femina étranger revenant à Zeruya Shalev pour "Ce qui reste de nos vies".
     prix femina étranger

Enfin, le dernier mais non des moindres : le prix Médicis revient à Antoine Volodine pour sa fresque post-apocalyptique "Terminus radieux". Lily Brett se voyant, elle, récompensée par le Médicis étranger pour "Lola Bensky ", un roman teinté d'autobiographie sur la scène musicale rock des années 1960 et 1970.

    

Pour plus d'informations : http://www.librisagora.be/les-laureats-des-prix-litteraires-2014/

jeudi 6 novembre 2014

Prix littéraires

Le prix Renaudot vient d'être attribué à David Foenkinos pour son roman "Charlotte", paru aux éditions Gallimard.



Lydie Salvayre quant à elle vient de se voir décerner le prestigieux Prix Goncourt pour "Pas pleurer", un roman qui évoque la guerre d'Espagne sur fond de mémoire familiale.


lundi 3 novembre 2014

Institut Diderot

Suite aux travaux de rénovation effectués à la bibliothèque par les élèves de l'Institut Diderot, nous avons décidé de publier un numéro "spécial travaux" pour notre revue mensuelle. Si vous êtes intéressés par les métiers du bâtiment, nous vous proposons une petite vidéo tournée à l'occasion des portes ouvertes de l'Institut Diderot...