mercredi 25 septembre 2013

Fermeture ce vendredi 27 septembre et ce dimanche 29 septembre




Chers lecteurs,

Ce vendredi 27 septembre et ce dimanche 29 septembre,  votre bibliothèque sera fermée à l'occasion de la fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Merci pour votre compréhension et ... Bonne lecture !

Votre équipe

" Le secret de Rita H. " : une biographie romancée de Stéphanie des Horts



"Les hommes qui s'endormaient avec Gilda se réveillaient avec Rita " Rita Hayworth

Qui n'a pas encore vu la célèbre scène où, d'une manière suggestive, elle enlève son gant tout en chantant de manière lascive " Put the Blame on me " ? Nous connaissons d'elle la  Gilda  qui  affola les foules lors de cette scène culte, mais que savons-nous au juste de Rita Hayworth ?

Dans, Le secret de Rita H. "Stéphanie des Horts donne une voix à celle que l'on surnommait " La déesse de l'amour ". D'une plume empathique et légère, l'auteur nous retrace à la première personne le destin du mythe hollywoodien ; celui de Rita Hayworth, mais cela sans jamais oublier la petite Margarita Carmen Cansino qui dut danser dès l'âge de treize ans sur les planches des cabarets les plus glauques pour enrichir son père ...  Car, ( et c'est souvent le cas pour celles et ceux que l'on appelle des " Stars" ),  Rita Hayworth n'eut pas la vie facile : si elle tourna avec les plus grands et qu'elle possède aujourd'hui  son étoile sur
l'Hollywood Walk of Fame, sa vie personnelle fut tragique. De ce père qui l'exploita  jusqu'à ses mariages ratés, elle termina sa vie ravagée par la maladie d'Alzheimer.

En nous rendant, en quelques sortes, les souvenirs de l'actrice sous un aspect intime, c'est le secret douloureux de la face cachée d'un mythe que Stéphanie Des Horts nous livre. C'est aussi  l'occasion pour les lecteurs de se replonger dans l'univers de l'Hollywood machiste des années 50, qui eut aussi raison de Marilyn Monroe quelques temps plus tard.  Un très beau portrait que nous vous recommandons.

( Le secret de Rita H. ,  par Stéphanie DES HORTS, Paris : Albin Michel, 2013 )

mercredi 18 septembre 2013

Drôles et décalés, les Peanuts !


 
















" Selon ma théorie, la fin du monde ne peut pas arriver aujourd'hui, parce que quelque part dans le monde, c'est déjà demain ! Elle est réconfortante, ma théorie, non ? " 
Charles Monroe Schulz.

La vérité sort de la bouche des enfants. Cela, les auteurs de bandes dessinées l'ont bien compris ! Il est en effet plus facile d'exprimer certaines opinions en les faisant dire à de charmants bambins. Ainsi, de Titeuf à Cédric, en passant par Mafalda , la subversion passe plus facilement et nous fait rire plutôt qu'elle ne nous choque. Mais arrêtons-nous un moment sur les héros particuliers du célèbre auteur et dessinateur, monsieur Charles Monroe Schulz : " les Peanuts ".

Pour une poignée de peanuts

Rien de choquant chez les " Peanuts "Mais une de leurs plus belles subversions est de nous parler de nous tout en nous faisant rire. Aux travers de situations mélodramatiques, ce sont bien souvent les questionnements et les failles des adultes qui sont mis en scène. Au fait, savez-vous pourquoi Charles Schulz a surnommé ses héros, les " Peanuts " ? Tout simplement parce qu'ils leur ressemblent ! Une tête proéminente et un petit corps tout fin, tels sont les enfants qui peuplent le monde imaginaire de l'auteur.

Un microcosme humain

Les " Peanuts " sont un groupe d'enfants qui jettent sur le monde un regard contemplatif, à la fois enfantin et adulte. Chacun a ses particularités et ses habitudes. Ainsi, si elle a un sale caractère, Lucy est amoureuse du petit joueur de piano Shroeder qui n'a d'yeux que pour Beethoven. Elle est le psychiatre attitré de Charlie Brown, qui est amoureux de la " petite fille rousse " mais n'ose jamais le lui dire ! Et  n'oublions pas Snoopy, qui oscille entre la carrière d'écrivain raté et celle de " pilote de la première guerre mondiale ". Suivant la discipline du running gag, c'est un humour à la fois doux et grinçant qui naît de toutes ces situations loufoques. Le lecteur se prend à rire du regard décalé et des réflexions quasi philosophiques de tout ce petit monde. C'est sans doute ce parti pris pour l'enfance, mais aussi un certain goût pour l'humour absurde qui explique le succès de cette bande dessinée.

N'hésitez pas l'emprunter, ou à en emprunter d'autres dans votre bibliothèque !



mercredi 11 septembre 2013

AYA DE YOPOUGON

 

"Vos boubous, là, sont très jolis, colorés, confortables...Mais vous mêmes vous voyez le problème...On n'est pas au pays ici où toutes les femmes marchent lentement, tranquillement et trémoussement...Et en plus, c'est pas pratique ô pour prendre métro, escaliers qui marchent seuls, ou courir derrière bus."   
Aya de Yopougon 4

Fin des années soixante-dix, à Yopougon, quartier populaire d'Abidjan rebaptisé Yop City « pour faire comme film américain », vivent Aya, Bintou, Ignasse, Alphonsine, et bien d'autres... Entre volonté d'émancipation, volonté de pouvoir, déboire amoureux et saga familiale, Marguerite Abouet nous raconte une Afrique enjouée, vive, loin des clichés de la guerre et de la famine.
Cette Afrique, Marguerite Abouet la connait bien puisqu'elle est naît à Abidjan dans le quartier de Yopougon, et si elle le  quitte à douze ans pour découvrir la France (et ses bibliothèques), elle n'a rien oublié de ce que ses habitants avaient d'espoirs, de rêves et de tracas. C'est Clément Oubrerie qui  illustre avec talent ces personnages hauts en couleur. 

Les expressions  Africaines sont savamment employées et souvent très drôles. 
Voici une petite idée du lexique employé : 
Si vous dites que vous avez la mort subite cela signifie que vous n'avez fait qu'un seul repas dans la journée.
C'est une vraie gaoû cette go et en plus elle est brezo, signifie c'est une vraie idiote cette fille et en plus elle n'est pas à la mode. 
Et si vous dites : j'ai papier blanc, je vis dans un entrer-coucher et je suis pas faro-faro. Alors cela signifie : je sais lire et écrire le français, je vis dans un studio et je ne fais pas le malin.



À la bibliothèque, vous l'aurez compris, on adore !! 
Et que dire à part que si vous n'avez encore jamais mis les pieds dans ce petit village, on vous envie d'avoir tant de personnages à découvrir et d'aventures à vivre!





mercredi 4 septembre 2013

" Breakfast du monde " : Continuez à voyager dès le matin !











" La cuisine d'un groupement humain est le reflet du ciel, de la terre, des eaux du pays où il est fixé" Edouard de Pomiane


La rentrée est arrivée, et avec elle son cortège de projets et de bonnes résolutions ! Mais dans votre cœur, il y a toujours un petit goût des vacances et de crèmes glacées... Pourquoi ne pas continuer à voyager en empruntant notre livre de recettes, " Breakfast du monde " ? Ainsi, vous pourrez vous dépayser, et ce dès le petit déjeuner !

Une petite mise en bouche ? Voici la recette écossaise du Porridge au cranberries !

D'accord, l'Ecosse n'est pas exactement connue pour être un pays ensoleillé, et ici en Belgique, nous aimons le soleil ! Mais saviez-vous que le porridge était un plat de base dans de nombreux pays ? Si en Ecosse, on utilise le flocon d'avoine, en Amérique du Sud, le principe de la recette est décliné avec de la farine de maïs ; dans le sud de l'Europe, avec de la semoule de blé ; et en Afrique de l'Est, avec de la farine de riz ... Oui, le Porridge est universel ! Voici donc la recette écossaise :

Ingrédients

(- Pour quatre personnes
- Préparation : 5 minutes
- Cuisson : 10 minutes)

- 5 cuillerées à soupe de flocons d'avoine
- 30 grammes de cranberries séchées
- 2 cuillerées à soupe de marmelade d'oranges
- 1 litre de lait
- 2 cuillerées à soupe de crème fraîche épaisse
- 2 cuillerées à soupe de cassonade
- 1 grosse pincée de sel

Préparation

- Dans une casserole, portez le lait à ébullition. Ajoutez les flocons d'avoine, le sel et la cassonade. Réduisez le feu, mélangez puis portez à nouveau à frémissements, ( le mélange ne doit pas bouillir ).
- Couvrez et laissez cuire 10 minutes.
- Mélangez à nouveau. Hors du feu, incorporez la crème fraîche et la marmelade d'oranges.
Versez la préparation dans les assiettes et parsemez de cranberries séchées.

Voilà, c'est prêt ! Nous vous souhaitons d'ores et déjà bon appétit ... Et surtout, bon voyage !

( Breakfest du monde : 40 recettes pour voyager dès le petit-déj ! , par Julie SCHOB ;  photos de Guillaume CZERW , Paris : Mango, 2013. )