mercredi 26 septembre 2012

" So british"


Comme vous avez pu récemment le lire sur notre blog, notre bibliothèque va tout bientôt se mettre à l'heure anglaise, et va, d'octobre à décembre, vous proposer des animations auxquelles nous espérons vous voir nombreux.:

  • " A la découverte des contes anglais"
D'octobre à décembre des contes anglais seront proposés aux élèves de 5 à 15 ans.


  • "Semaine britannique"
Durant cette semaine ( du 15 au 19 octobre), nos collections d'écrivains britanniques seront  mises en valeur tant  pour les adultes que pour les enfants. Des bibliographies " coups de coeur " seront mises à votre disposition. 

N'oubliez pas, cette semaine-là, de venir prendre votre thé entre 15 h30 et 17 h, et de venir déguster de petits gâteaux british.

  • " Sherlock Homes : enquête à la bibliothèque"
Les adultes seront invités à résoudre des énigmes sur Sherlock Holmes" ( les heureux gagnants auront droit à des livres et à des abonnements gratuits)

Les adolescents seront invités à s'exprimer artistiquement, que ce soit par les arts plastiques ou par l'écriture. Notre thème sera " Et voici pourquoi un grand scandale menaçait le Royaume et comment les plans de Monsieur sherlock Holmes furent déjoués par une femme". ( Extrait de " Un scandale en Bohème".) Un prix récompensera les meilleurs par catégories ( 12-15 et 16-18 ans)


  • " Sky my Husband"
Du 10 au 14 décembre, les expressions anglaises envahiront notre bibliothèque.

" It's raining cats and dog's"

Alors, les rendez-vous sont donc pris!

                                                                                                                      




vendredi 21 septembre 2012

99 ans...

L'un de nos plus grands auteurs vient de décéder à l'âge de 99 ans... Henry Bauchau, né à Malines le 22 janvier 1913, a d'abord étudié le droit à Louvain. Il écrit alors dans divers journaux catholiques avant d'être enrôlé comme officier de réserve dans l'armée belge en 1939. Après la guerre, il est plongé dans un profond désarroi et décide d'entamer une psychanalyse en 1947 avec Blanche Reverchon. Cette psychanalyse va lui révéler sa voie : celle d'écrire !
C'est en 1958 qu'il publie son premier recueil, Géologie, qui reçoit d'emblée le prix Max Jacob (qui récompense chaque année une oeuvre poétique). 
En 1951, il part s'installer en Suisse où il devient professeur de littérature et d'histoire de l'art. Mais en 1973, l'institut pour lequel il travaille doit fermer et il part à Paris où il devient thérapeute au Centre psychopédagogique de la Grange-Batelière (il y suit des adolescents en difficulté).
C'est seulement en 1991 qu'il rentre à l’Académie royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique. Il va alors multiplier les prix pour ses oeuvres désormais célèbres telles que "Oedipe sur la route", "Antigone" ou, plus récemment, "Le boulevard périphérique".
C'est un grand homme de lettres qui nous quitte...

Pour plus de détails, nous vous proposons de consulter le site suivant : http://bauchau.fltr.ucl.ac.be/

Royaume-Uni...

Dans le cadre des manifestations communes à toutes les bibliothèques de la Région Bruxelles-Capitale, notre bibliothèque se met aux couleurs de l'union Jack !


Nous commencerons à lancer nos activités avec notre "Semaine britannique" qui aura lieu du 15 au 19 octobre 2012.
Cette semaine-là, outre la mise en valeur des collections d'écrivains britanniques (pour adultes et pour la jeunesse) et la mise à disposition de bibliographies "coups de coeur" de ces écrivains, nous proposerons aux adultes qui le souhaitent un "Tea for two and two for tea" ! "What's that?", nous direz-vous... De 15h30 à 17h, on vous offre une dégustation de thé et de gâteaux anglais !


On vous attend ! Alors, à vos agendas et n'oubliez pas de bloquer la date : du 15 au 19 octobre !

Nouveautés !

Il y a des nouveautés dans l'air ! Pour découvrir la liste des acquisitions des mois d'août et de septembre, cliquez ICI !
Pour les amateurs du genre, une nouvelle commande de mangas devrait être effectuée mardi prochain... Si vous avez des suggestions d'achats, c'est le moment! N'hésitez plus, envoyez-les par mail à brand.whitlock@brunette.brucity.be !


jeudi 20 septembre 2012

L'ours de la bibliothèque


Et si les personnages qui peuplent les livres des enfants pouvaient s'échapper de leurs histoires pour évoluer dans la nôtre? C'est ce qui arrive à Otto, un petit ours qui habite dans un beau livre bleu dont il est le héros. En général, Otto est confortablement installé dans les étagères du salon, mais le moment qu'il savoure entre tous est bien-sûr celui où les enfants lisent son livre! Cependant, Otto a un secret : lorsque personne n'est là pour le voir, il s'échappe discrètement de son livre et, sans faire de bruit, il se balade dans la maison. Il peut ainsi vaquer à ses occupations préférées, c'est-à-dire lire tranquillement des histoires ou même en écrire quelques-unes. 

Malheureusement, la famille déménage et le livre d'Otto est oublié dans les cartons du déménagement. Otto décide alors de partir à l'aventure. Il prépare ses affaires et plie bagages. Mais l'aventure est rude et, dehors, Otto se sent minuscule ; personne ne fait attention à lui.

Après avoir parcouru la ville entière, Otto va finir par trouver son bonheur et sa place... au sein d'une bibliothèque, parmi une foule de personnages qui, comme lui, aiment sortir de leur livre pour vaquer à leurs occupations préférées!

Au fil de la lecture, on est touché et on s'amuse de voir un petit ours, si grand dans son livre, et si minuscule dans le réel. Un conte sur le petit enfant qui doit partir dans le monde des "grands".

un conte sur le petit enfant qui doit partir dans le  monde des " grands"






jeudi 13 septembre 2012

" The Human Library": une bibliothèque humaine

Selon un proverbe africain : "un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle". Dès lors, nous pouvons penser que chaque personne a en elle son histoire, une histoire à transmettre. Qu'elle est un livre de chair, de sang, et de parole.

C'est selon ce concept que " The Human Library" organise depuis 2000 des évènements où chaque visiteur peut rencontrer des personnes de tout âge, sexe, origine et religion souhaitant transmettre leur histoire, leur vécu personnel. Il ne s'agit de rien d'autre que d'une méthode pour faire tomber les préjugés et permettre la  possibilité d'une vraie rencontre entre êtres humains. Le but est aussi de permettre un dialogue entre des personnes qui se croient différentes.

En mars 2012, c'était à Copenhague que la bibliothèque s'était installée. Les deux personnes ayant retenu l'attention d'Adrienne Nizet,  journaliste au "Soir", sont la femme voilée et le parent célibataire. Un cliché tombe lorsque Batoul, la femme voilée, raconte qu'elle est sexologue. Elle porte le voile parce que c'est "une partie de sa culture, de son identité". "La sexualité a une grande importance pour l'Islam" dit-elle aussi. Quant au parent célibataire "emprunté", il était ce soir de mars incarné par Sasha, grande femme blonde : "Je ne sais pas comment c'est en Belgique", précise cette maman d'une petite fille de cinq ans, "mais ici, les parents célibataires ont la réputation d'être paresseux". Au contraire, elle a terminé ses études après la naissance de sa fille et est aujourd'hui infirmière.

Ainsi The Human Library sillonne le monde, pour contribuer à nous enrichir de " lectures" passionnantes!



mercredi 5 septembre 2012

Qu'est-ce qu'un livre? Ou le concept du livre-objet

" Le livre-objet est une transfiguration de la lecture. Les mots se métamorphosent, devenus visibles, ils se matérialisent : en rythmes, en jeux graphiques, en images, en objets réels et établissent une nouvelle émotion au "lecteur". Cet objet est à la limite du livre et de la sculpture"

Valérie  Loiseau  ( plasticienne)

Il arrive parfois que le contenant se substitue au contenu et le dévore! Ainsi, pour Andy Warhol, c'est la boîte de conserve qui  intéresse au détriment de son contenu, la soupe elle-même, qui est mis en exergue par la publicité. Il en est un peu  ainsi pour le livre objet.

Le livre-objet est une sorte de livre d'artiste dans lequel la structure traditionnelle du livre et le texte sont mis de côté pour créer un objet dont le contenu, l'image et la forme reflètent l'expression de l'artiste. Le livre-objet est habituellement conçu et produit entièrement par l'artiste. Celui-ci crée une oeuvre qui garde parfois l'apparence matérielle du livre, mais en dépasse généralement la forme traditionnelle.  Selon ses intentions, il part d'un livre véritable comme matière première, ou invente ses propres formes. La structure traditionnelle du livre et le texte sont mis de côté pour créer un objet qui reflète l'expression de l'artiste. Sa démarche créatrice consiste souvent à détourner, contester ou détruire le livre afin d'en réinterpréter son rôle.

Le concept du livre-objet fait son apparition et gagne en reconnaissance artistique au début des années 1970. Rompant avec la conception traditionnelle destinée aux bibliophiles ou du livre illustré, des artistes ont utilisé le livre à leurs propres fins. Le livre n'est donc plus seulement un contenant, banal ou précieux, indifférent au contenu ; il est partie prenante de l'expression et de la signification de l'oeuvre réalisée par le livre, plutôt qu'en lui-même. Il est par lui-même une oeuvre d'art, et non plus un moyen de diffusion d'une oeuvre. Le livre-objet met en évidence sa dimension d'objet aux dépens de celle du livre. Contrairement à la boîte de conserve de Warhol, le livre est à la fois son contenant et son contenu !

Le livre-objet recouvre une production très hétérogène qui se partage en deux tendances :

- Les surréalistes concrétisent les premières idées (reliures originales, collages, photomontages, sculpture)
- Le Pop Art, avec ses collages, les Nouveaux Réalistes avec les accumulations et les décollages d'affiches, l'Arte Povera avec le détournement et la récupération des matériaux, écrivent les premiers pas du livre-objet.

S'il peut être considéré faisant partie de la catégorie, le livre-objet n'est pas à confondre avec le livre d'artiste : le livre d'artiste est traditionnellement un livre illustré avec des estampes originales et imprimé à la main en petit nombre sur un papier de qualité. Dans un livre d'artiste, l'accent est mis sur l'illustration, tandis que dans les livres de presses particulières, l'accent est plutôt mis sur la qualité de l'impression. En fait, les livres-objets peuvent être considérés comme des livres d'artistes, mais la réciproque n'est pas toujours vraie. La question se pose lorsque l'édition du livre est effectuée à un grand nombre d'exemplaires, selon des techniques classiques d'impression, sans numérotation et parfois sans signature de l'artiste. Même si l'invention, la conception voire l'impression, sont imaginées et effectuées par l'artiste, l'objet obtenu reste malgré tout un objet-livre.