mercredi 27 juillet 2011

Bye Bye Amy...

« Je ne veux plus jamais boire
J’ai juste besoin d’un ami
Je ne vais pas passer 10 semaines où tout le monde pensera que je suis sur la voie de la guérison
Est-ce juste ma fierté

C’est juste jusqu’à ce que mes larmes soient sèches » ( Rehab)


La jeune chanteuse de Soul Amy Winehouse nous a quittés ce 23 juillet 2011. Personne ne connaît encore les causes exactes de sa mort mais nous savons tous, d’ores et déjà, que sa vie fut brève et tourmentée.

Silhouette longiligne, presque trop, chevelure massive et surélevée en chignon de manière outrageuse, épais traits d’Eye-liner, look rétro et sexy… En rejoignant le triste « club des 27 » (club de chanteurs influents décédés à l’âge de 27 ans), Amy Winehouse nous laisse de prime abord, l’image d’une jeune femme talentueuse, figure glamour perdue en plein milieu de sa gloire, sous l’emprise des drogues dures . En repensant à ses déboires avec la drogue, à ses concertes ratés, aux scandales qui ont jalonnés la presse, on en oublierait presque que c’est une voix qui est partie. Une voix que l’on n’hésita pas à comparer à celles d’Ella Fitzgerald, de Sarah Vaughan ou encore de Dinah Washington. Amy Winehouse, n’était pas seulement ce que les tabloïds ont bien voulu nous en dire. C’était aussi et surtout, une musique lascive et particulière, emprunte de jazz, de blues et de soul. C’était une voix chaleureuse et grave.

Amy Jade Winehouse naît à Londres le 14 septembre 1983 dans une famille juive. Ses parents sont fans de Jazz . Dès l’âge de 8 ans, la petite fille prend ses premiers cours de chant au Susi Earshaw Theater School. A dix ans seulement, elle fonde un groupe de rap « Sweet « N » Sour » avec son amie d’enfance. Amy a beaucoup de talent et son ambition est précoce. Lors de ses études, elle connaît déjà quelques problèmes avec l’autorité et se fait expulser de la Sylvia Young Theather School, où elle fait ses études.

A la sortie des celles-ci, elle trouve un travail comme chanteuse dans un orchestre de jazz. Son petit ami de l’époque, envoie alors sa cassette démo à un studio. C’est grâce à cette maquette qu’elle signe avec le label Island/ Universal et avec la maison d’édition IME. Son premier Album, Frank, sort le 20 octobre 2003. Amy ne participe à l’écriture de cet album qu’à 80%, et portera sur celui-ci un regard très critique plus tard. Son deuxième album « Back to black », qui sort au Royaume- Uni en 2006, est un album où elle s’implique plus et qui s’oriente plutôt vers le style des girls groups des années 50 et 60.

De nombreux singles sortiront de cet album qui d’ailleurs fera l’objet de nombreux prix.

En 2008, Amy devient une diva. Grâce à ce deuxième album, elle remporte de nombreux Grammy Awards (entre autres celui de la meilleure performance vocale féminine et de la meilleure nouvelle artiste.) Ses titres les plus connus seront « Rehab », « Me and Mr Jones » et « Take the box ». Malheureusement pour elle, l’apogée de son succès sera aussi celui de sa chute. Elle rencontre son futur mari (Blake fielder-civil) dans un pub anglais. Elle se marie avec lui le 18 mai 2007. C’est avec lui qu’elle connaîtra la drogue, l’alcool et de nombreux problèmes avec la police. Du fait de sa grande consommation de stupéfiants et de troubles du comportement alimentaire, Amy a une santé très fragile. Elle s’éteint chez elle le 23 juillet 2011 après son divorce et de nombreuses cures de désintoxication. Deux albums auront suffit à faire d’elle une légende.

mercredi 20 juillet 2011

La bibliothèque sera fermée
du 21 juillet au 24 juillet inclus.