jeudi 31 mars 2011

Les beaux jours


Les beaux jours semblent être revenus ! Même si la température, est variable et que nous restons en Belgique, le soleil s'est installé sous nos latitudes. Pourvu que ça dure !

Notre équipe espère que vous avez vécu un "bon" changement d'heure et vous dit " à bientôt dans notre bibliothèque."

vendredi 18 mars 2011

Nouveautés

Voici quelques titres de nos dernières nouveautés (novembre 2010 à mars 2011). Pour les découvrir, cliquez ICI.
Pour les prochaines acquisitions il vous faudra encore être patients, comme chaque année, car nous n'avons pas encore reçu les nouveaux subsides. Nous espérons qu'ils ne se feront pas trop attendre.
A bientôt!

mardi 1 mars 2011

Et si nous parlions de la peur ?

Peur du réchauffement climatique, peur de ce qu’il y a dans notre assiette, peur de l’avenir, peur de prendre le métro… Certains jours, tout semble réuni pour que nous passions notre vie à avoir peur !
Mais pourquoi, au juste avons-nous peur ?

« Ce qui nous fait peur, selon le psychiatre Français, Boris Cyrulnik, c’est l’idée que nous nous faisons des choses, bien plus que la perception que nous en avons. »

Dans le monde animal, il y a deux sortes de peur :
- La peur qui ne nécessite pas d’apprentissage, déclenchée par une configuration de stimulus, propre à chaque espèce. Par exemple, si on jette un serpent de bois sur un petit singe, il assimilera d’instinct le serpent de bois à un vrai serpent et il s’enfuira.
- La peur qui nécessite un apprentissage et que l’on nomme « peur acquise ». Par exemple si un animal est choqué par un objet qu’il associe à un danger, cela restera dans sa mémoire, gravé dans son système nerveux.
-
Nous constatons donc, que la peur se déclenche lorsque l’animal perçoit un danger (l’animal vit dans un monde de perceptions) mais aussi que la peur sert à la survie.

La différence entre les animaux et nous, êtres humains, c’est que nous vivons moins dans le monde des perceptions que dans un monde de représentations. C’est parce que nous vivons dans un monde de représentations que nous avons un tel panel de peurs, de phobies déclinables à l’infini avec, en prime, l’angoisse. Toutes ces peurs étant malheureusement souvent source de fatigue, voire de dépression !

Mais pour autant, la peur n’est pas forcément négative.
Par exemple un enfant à qui on n’apprend pas la peur sera un enfant trop vulnérable. De fait, les enfants ont besoin d’affronter des petites peurs afin de pouvoir surmonter les grandes.
C’est pourquoi un bon nombre de nos albums jeunesse sont consacrés à la peur du noir, du cauchemar, ou à la peur de changer d’école, ... La littérature jeunesse, le livre, l’histoire, sont d’excellents outils qui aident les petits à surmonter leurs peurs sans les agresser et qui les aident aussi à en parler !
La peur peut même être un moment merveilleux, qui donne goût à la vie ! Comme ce petit garçon qui joue avec son père à « je vais t’attraper ». Toujours d’après Boris cyrulnik, il y a à ce moment autant de cris de joie que de cris de peur.
Comment ne pas penser à la célèbre comptine « promenons-nous dans les bois, tant que le loup n’y est pas ? ».
Lors de l’heure du compte, nous racontons en effet souvent des histoires d’ogres et de loups, où l’enfant s’amuse et d’où il sort vainqueur.

L’adolescent, quant à lui, va chercher à se faire peur. Il a besoin de rites initiatiques, de jeux qui lui font monter l’adrénaline. Ces jeux ont une fonction d’éveil mais aussi d’érotisation et d’identité : l’adolescent peut se dire « Oui, j’ai eu peur, mais j’ai été courageux, je l’ai fait et j’ai triomphé ».

Gageons que la bibliothèque, avec ses ouvrages documentaires (artistiques, philosophiques), mais aussi avec ses romans jeunesses de fantaisie, de science-fiction, fantastiques ou inspirés du réel, aident les adolescents à grandir, à rêver, à se définir, à s’érotiser (je pense par exemple à la série Twilight). Peut-être que ces ouvrages les aideront à surmonter des appréhensions bien légitimes, face à une réalité difficile avec ses obstacles à franchir. Espérons aussi que certains de nos ouvrages les aident à se faire un petit peu peur !

Site consulté : CLE : retrouvé le sens : http://www.cle.com (consulté le 23/02/2011)