mardi 27 octobre 2009

Tombons dans les pommes!

Alors que ce dimanche 25 octobre organisait sa « journée de la pomme », nous voici arrivés dans la dernière semaine du mois de la pomme ! Nous voulions terminer par vous présenter quelques anecdotes et expressions courantes issues de ce fruit de nos jardins…

- La légende veut qu’Isaac Newton s’étant assoupi sous un arbre fût réveillé par la chute d’une pomme sur sa tête. Il aurait alors compris les lois de l’attraction universelle !
- Le même thème de la chute de la pomme est repris par Gotlib dans sa « Rubrique-à-brac » : chute d’un pélican, d’une pierre, de Newton sur la pomme, …
- Guillaume Tell aurait été obligé de tirer une flèche dans une pomme posée sur la tête de son fils ;
- New-York est surnommé la grosse pomme (Big Apple) ;
- Aux Etats-Unis toujours, la pomme est devenue le symbole des enseignants ;
- Le symbole de la société Apple est la pomme. La légende dit que la firme l’aurait choisi en hommage à ses fondateurs qui manquaient souvent d’argent au début de leur carrière et se nourrissaient uniquement de pommes. Longtemps des Granny Smith furent distribuées gratuitement lors d’expositions organisées par Apple ;
- Magritte a peint "Ceci n’est pas une pomme", "Le fils de l'homme", "Le prêtre marié" ;

- Dans le domaine de la musique, la pomme sert de logo à la maison de disques des Beatles, Sacha Distel a chanté « Des pommes, des poires et des scoubidous » et Maurice Chevalier « Ma pomme, c’est moi » ;

Du côté des expressions populaires :
- « tomber dans les pommes » serait en fait une déformation de « tomber en pâmoison » et n'aurait en fait rien à voir avec le fruit ;
- « c’est pour ma pomme » est généralement une expression péjorative du style de « c’est moi qui m’y colle » ;
- « croquer la pomme » fait référence à la Genèse biblique et à la luxure. De nos jours, l’expression signifie simplement « faire l’amour » ;
- « avoir une bonne pomme » est plutôt flatteur puisque synonyme d’avoir un visage avenant ;
- Enfin, chez nos amis Québécois, on parle de « chanter la pomme » lorsqu’on drague !

Halloween approchant, souvenez-vous de la pauvre Blanche-Neige qui fut empoisonnée et… méfiez-vous des pommes !

mardi 20 octobre 2009

Pomme côté boissons...

Vous cherchez un cocktail original à servir à vos amis ce week-end? Alors ces quelques idées de recettes sont pour vous... Toujours sur le thème de la pomme, bien entendu!! "La pomme qui a causé tant d'ennuis à Eve pourrait bien vous ouvrir les portes du jardin d'Eden"...

Plop... ce bruit vous rappelle-t-il quelques moments festifs? Il s'agit effectivement de celui produit par le bouchon d'une bouteille de champagne lorsqu'il saute hors du goulot... Comme apéritif, nous vous proposons donc de commencer par ce liquide précieux et de tenter l'expérience du "champagne cocktail pomme-calvados". Pour ce faire, verser 15 ml de calvados et 15 ml de jus de pomme bien clair dans une flûte glacée. Complètez lentement avec du champagne (ou du vin mousseux). ASTUCE : pour obtenir un effet de transparence, utilisez plutôt du jus de pomme en conserve !










Si un de vos invités ne désire pas boire d'alcool, pas de problème! Nous vous proposons également un idée de cocktail sans alcool :-) Un peu agressive, mais pas dangereuse, voici la fizz kiwi-pomme : répartissez les tranches finement coupées de 2 kiwis pelés dans 2 verres. Mélangez le jus d'1 citron vert avec 750 ml de jus de pomme pétillant et verser le tout sur les kiwis dans les verres...

Pour terminer la soirée en beauté, une petite douceur crémeuse pour un plaisir intense : l'apple blossom. Versez des glaçons dans un shaker jusqu'à mi-hauteur. Ajouter 30 ml de calvados, 30 ml de vodka, 15 ml de crème de cacao blanche et 15 ml de crème fraîche. Secouez énergiquement et filtrez dans un verre à cocktail glacé. Saupoudrez de noix de muscade fraîchement rapée et dégustez!


Pour plus d'idées et plus de saveurs, découvrez vite à la bibliothèque le livre dont ces recettes sont issues : "Cocktails lounge : 250 cocktails branchés" de Jane Lawson chez Marabout (cote 641.87 LAW c)

mercredi 14 octobre 2009

Pomme d'amour...


"Il était une fois, à Marmande, la fille d'un riche bourgeois, jeune, belle et sage. Les prétendants ne cessaient de tourner autour d'elle mais Ferline Giraudeau (c'était son nom) n'en trouvait aucun à son goût, au désespoir de son père qui, veuf, voyait avancer son âge. Et pourtant, un de ces jeunes gens, Peyrot Bory, de modeste extraction, mourait d'amour pour elle, mais n'osait le lui avouer, conscient d'être trop pauvre pour pouvoir y prétendre ; tant et si bien que rempli de chagrin, il décida de quitter Marmande. Il arriva à Bordeaux juste au moment où un navire mettait les voiles pour “les Isles”. Pendant quatre ans, il bourlingua, visita les Antilles et la Nouvelle Grenade. Il travaillait dur et pourtant, il ne pouvait se défaire de l'image de Ferline. Un beau jour, il prit le chemin du retour avec dans ses bagages, un gros sac de cuir rempli de doublons d'Espagne et une pochette dans laquelle se trouvaient d'étranges graines plates et d'un gris foncé. Revenu à Marmande, il sema dans un coin ensoleillé du jardin paternel les fameuses graines et, au début de l'été, apparurent des grappes de magnifiques fruits rouges, ronds et lisses. Chaque matin, il en cueillait quelques uns et les déposait dans une petite corbeille d'osier qu'il abandonnait sur le bord de la fenêtre de la belle. Au bout de quelques jours, elle le surprit et, au moment même où il renouvelait son offrande :“Dis-moi, ami, lui dit-elle, comment s'appelle donc ce fruit délicieux que tu m'apportes chaque jour?” “Lorsque j'étais aux Amériques, les Indiens l'appelaient la “tomate”, mais moi je l'appelle “Ferline” en souvenir de toi, tant elle est belle !” “Eh bien, lui dit-elle en se jetant dans ses bras, à partir d'aujourd’hui, nous l'appellerons “la pomme d'amour”."

(Source : Mairie de Marmande, France)




jeudi 8 octobre 2009

MOIS DE LA POMME !

Ce mois-ci, en hommage à un des fruits les plus célèbres de Belgique, nous inaugurons le mois de la pomme ! Visitez notre blog régulièrement afin d’y découvrir des légendes, des recettes culinaires, des expressions, …

Pour ce premier article consacré à ce fruit jadis défendu, nous allons faire un grand bond en arrière à la découverte de ses origines.
Le mot « pomme » est dérivé du mot latin « pomum » : fruit. En latin, la pomme est appelée malum qui a été remplacé par « pomme » pour bien marquer le fait que la pomme reste le fruit (pomum) par excellence !


Il faut avoir à l’esprit que ce fruit divin (Pomona est la déesse des fruits) existe sans doute déjà depuis le néolithique (de +/- 6000 à 2500 avant JC). On en trouvait probablement une seule variété sauvage dans les régions d’Asie Centrale. Ce n’est sans doute que beaucoup plus tard, vers la fin de la période antique, qu’elle arriva dans nos régions par la route de la Soie (Chine -> Syrie -> Grèce -> Rome). C’est au Moyen Age que ce fruit connaît son grand développement, grâce notamment aux monastères et aux couvents qui en font la culture. On utilisait également la pomme dans le domaine médical pour fabriquer des… POMMades !